L'argent ionico-colloïdal: une solution naturelle
L'argent ionico-colloïdal de l'Institut Katharos, une qualité prouvée en laboratoire

En portant un regard sur de nombreux portails web, il est facile de comprendre que l’argent ionico-colloïdal de l’Institut Katharos est supérieur aux solutions classiques d’argent destinées à l’usage thérapeutique. Vendu à 0,99 € par milligramme d’argent, soit 38% moins cher que la moyenne, il s’affiche aussi au meilleur prix sur le marché français.

L’argent ionico-colloïdal de l’Institut Katharos respecte-t-il les critères de qualité et d’efficacité ?

La qualité de l’eau est l’un des critères majeurs pour faire d’une solution d’argent un produit d’excellente qualité. Il faut qu’elle soit ultra-pure ! D’après le Dr Lindermann, le seuil de pureté tolérable est de 99.9 %. Chez l’Institut Katharos, l’eau utilisée dans la fabrication de son argent ionico-colloïdal est pure à 99.99 %. Cela est prouvé par des documents de laboratoire, téléchargeables sur son site.

Pour ce qui est de l’efficacité, il faut porter un regard sur la concentration du produit. Plus il est concentré et plus son action est effective. Il est à noter que la concentration de la plupart des solutions disponibles sur le marché se situe entre 5 et 25 ppm. Pour l’argent ionico-colloïdal de l’Institut Katharos, elle est de 40 ppm, la plus haute concentration disponible sur le marché français.

D’après toutes les recherches sur les solutions d’argent, il a été prouvé que l’argent ionique est le meilleur d’entre tous, vient ensuite l’argent colloïdal. Dans un objectif d’excellence, l’Institut Katharos a combiné ces deux produits pour former son argent ionico-colloïdal qui est composé d’argent ionique à 96 % et d’argent colloïdal à 4 %. Vous pourrez bientôt trouver notre solution en pharmacie.

Qualité et efficacité de l’argent ionico-colloïdal de l’Institut Katharos confirmées par les laboratoires

Différents laboratoires (Laboratoire d’analyse des eaux et flandres-analyses) ont été sollicités pour mettre à l’épreuve la pureté de l’eau utilisée dans la solution d’argent ionico-colloïdal de l’Institut Katharos. Les résultats sont excellents puisque l’absence de toutes formes de microbes a été confirmée et que le taux de carbone organique total (COT) est inférieur à 1 mg par litre. Une très faible résistivité à 18,2 M?/cm (absence de minéraux) et une flore totale à 0 après 44 h et 68 h aussi ont été observées.

Pour confirmer la concentration à 40 ppm de son argent ionico-colloïdal, l’Institut Katharos a fait appel à trois laboratoires d’analyse différents. La Société du Canal de Provence a affiché une concentration de 37.6 ppm avec une incertitude de ±10 %. Le Boréal Diagnostic a trouvé 39.9 ppm avec une incertitude de ±10 % et l’Asporan a présenté une concentration de 43 ppm avec une incertitude de ±10 %. La solution d’argent de l’Institut Katharos est bel et bien hautement concentrée. Elle est donc extrêmement efficace.

Les services du laboratoire flandres-analyses ont été sollicités pour démontrer la part ionique et colloïdale de l’argent ionico-colloïdal de l’Institut Katharos. Le rapport d’analyse est clair : sur 14 700 unités d’argent, 600 unités sont d’ordre colloïdal et les 14 100 restants sont ioniques. Après une division rapide des ces données (14 100/14 700) il est facile de constater que cette solution est ionique à 95.9 % ! Il est également supérieurs aux oligo-élements type Oligostim ou Oligosol.

L’argent ionico-colloïdal de l’Institut Katharos, un produit conforme au DIP

En France, la loi exige que tous les produits cosmétiques mis sur le marché soient accompagnés d’un Document d’Information Produit (DIP). L’Institut Katharos a fait appel à la société Expertox pour garantir l’innocuité et l’efficacité de son produit. Selon ce laboratoire, son argent ionico-colloïdal est conforme au critère A de la norme ISO 11930. La pureté microbiologique du produit aussi a été démontrée. La couleur et l’odeur du produit aussi ont été vérifiées et il a été prouvé qu’aucune modification significative n’a été observée sur une période de conservation de 3 mois. Et d’après un patch test réalisé auprès de 11 volontaires, l’argent ionico-colloïdal de l’Institut Katharos a été déclaré « non irritant » et que sa cytotoxicité est négligeable après des tests d’irritation oculaire.

Liens commerciaux
Communiqués du même auteur
Pas d'autre articles de l'auteur