Le point sur la cigarette electronique à Montréal et au Québec
Malgré toutes les hausses de taxe et les campagnes « stop tabac » menées depuis quelques décennies par les gouvernements successifs, le nombre de fumeurs au Canada ne descend pas en dessous de 20%.

Il devient urgent, qu'en Amérique, le moralisme et les lobbies cessent d'influencer nos gouvernements et que la consommation de tabac réduise encore. On assiste actuellement à un engouement que rien ne semble arrêter concernant l'achat de cigarette electronique, le e liquide et les autres dispositifs de vaporisateurs sans combustion; On ne compte plus à Montreal et au Quebec, les boutiques en ligne ou physique qui ouvrent depuis quelques mois malgré l'absence de réglementation.

La grande majorité des études récentes sur le sujet, indiquent en effet que ces produits réduisent considérablement les risques connus avec la cigarette. Contrairement au tabac, dont la combustion dégage du monoxyde de carbone et des particules solides, la cigarette electronique ne génère pas de substance cancérigène à des taux significatifs.

Un nombre grandissant de tabacologues plaident d'ailleurs pour une diffusion très large de la e-cigarette. Pour la première fois de son histoire, grace à la e-cigarette, les produits du tabac sont en train d'apparaître aux yeux des canadiens, comme des produits du siècle passé.

La cigarette traditionnelle sera bientôt rangée au rayon des antiquités. Sur notre site d'information eVAP.ca, nous sommes persuadés qu'il faut rapidement agir et que la vente libre de cigarette electronique avec e-liquide nicotiné permettrait un énorme recul du tabac dans notre pays, en particulier si les pouvoirs publics préconisaient sa consommation pour les fumeurs qui n'arrivent pas à stopper le tabac.