Assurance Vie: taux en baisse
Il s’agit la de la principale conclusion qu’on peut tirer de la divulgation par les compagnies d’assurances de leurs taux de rendement pour 2011. Assurance Pas Cher vous livre ses infos.

Une baisse qui dure depuis 10 ans

L’année 2011 n’est pas une exception pour cette baisse qui continue depuis dix ans. On prévoit donc un taux de rendement moyen de 3 % pour 2011 alors qu’il était de 3,40 % en 2010. Et un taux de rendement du livret A de 2,75 %, une réduction de l’écart est constatée, il sera désormais de 0,25 points. Les compagnies d’assurance qui par tradition commencent toujours par présenter leurs meilleures performances comme ont informe par exemple d’un taux de rendement de 3,65 % pour les contrats RES destinés aux professionnels de la santé.

Les provisions en PEP

La limitation des dégâts a été possible grâce au fait que certaines compagnies ont utilisés les provisions constituées au titre des PEP pour améliorer au maximum les taux de rendement. Des compagnies comme GMF et MACSF ont du puiser dans leurs provisions PEP, pourtant leurs taux de rendement ont baissé de 0,70 % et 0,40 % respectivement, tandis que CARAC a été en mesure de stabiliser son taux de rendement sans avoir recours à son PEP. L’importance de la baisse dépend donc des politiques de marketing et d’allocation d’actifs appliquées par chaque compagnie, mais surtout de sa capacité à utiliser ses provisions PEP. La rémunération des assurance vie ne devrait donc pas baisser sur le court terme, mais obtenir une assurance vie moins chère sera plus difficile dans les années à venir.

Rémunération selon certains critères

Certaines compagnies d’assurance ont décidé de rémunérer leurs clients selon le montant du capital épargné et la part de ce capital investie en unites de compte. Un client d’AXA France par exemple dont le montant du capital est de plus de 50 000 Euros dont 25 % serait investit en unités de compte serait rémunéré a 3,70 %, tandis qu’un assuré ne respectant pas ces conditions serait rémunéré à 3%.

Rémunération à taux égale

D’autres compagnies comme GMF ont choisis une politique de taux égale indépendamment du montant de capital, du pourcentage investi en unités de compte, de la date de réalisation des versements ou de la date de souscription du contrat. Certains assureurs tendent à privilégier la rémunération des clients détenant des contrats plus récents, au détriment des assurés ayant des contrats d’assurance fermes lors de la souscription.

La crise des dettes

La crise des dettes a oblige les compagnies d’assurance a puiser dans leurs provisions pour des montants importants afin de pouvoir investir dans des obligations de l’état qui ont souvent constitue une part inestimable de leurs fonds propres. Il est prévu aussi que les compagnies d’assurance tentent de trouver d’autres alternatives à celles des effectifs en actions, qui requièrent l’investissement des parts importantes des fonds propres, même si les effectifs en actions ont toujours constitué une source de bénéfices intéressante. La politique de gestion d’actifs est cruciale pour la capacité des compagnies d’assurance à rémunérer leurs clients.