Le tourisme responsable
Cette nouvelle notion de tourisme responsable a également pour but de faire participer directement ou indirectement les touristes au développement économique et à l'épanouissement des populations du pays ou territoire d'accueil. 

Avec une croissance annuelle de 4%, le tourisme risque de devenir un facteur important sur la dégradation environnementale à l'échelle du globe. De ce fait, le tourisme responsable est devenu une solution pour prévenir dès maintenant les éventuels dégâts causés par le milliard et demi de touristes prévus dans les prochaines années. 

Les tours opérateurs français ne sont pas en reste de cette prise de conscience. Ils ont organisé plusieurs rencontres et réunions avec leurs partenaires pour débattre sur ce sujet. L'année 2010 a été une année très chargée pour les tour-opérateurs et les hôteliers en France et à l'étranger. Plusieurs conférences et assemblées sur le tourisme responsable ont été tenues en France tout au long de cette année. L'approbation de la norme ISO 26000 sur la responsabilité des sociétés cette année était un événement marquant pour le tourisme responsable. Cette résolution a été adoptée le 1er novembre 2010. Elle consiste à la mise en place des normes pratiques pour les sociétés œuvrant dans le tourisme en matière de responsabilités environnementale et sociale. Cette normalisation tourne autour de 7 questions de base à respecter par les entreprises. Les Droits de l'Homme, les conditions de travail, l'environnement, la contribution au développement local, la gouvernance, la loyauté des pratiques et les questions relatives aux consommateurs constituent ces 7 notions de base qui définissent le tourisme responsable. Cette résolution résulte de 5 années de mobilisation de 99 pays dans le monde et de travaux de 500 experts dans ce domaine. 

L'année 2011 reste également une année pour la sensibilisation des opérateurs et des voyageurs sur ce tourisme responsable. Le salon du tourisme de Marseille du 21 au 23 janvier 2011 mettait le ton sur les perspectives et les avantages de ce mode de tourisme. Ce salon a également présenté divers moyens pour les opérateurs d'associer aide au développement des populations locales et tourisme équitable.

D'autres rendez-vous dans ce domaine sont prévus pour l'année 2011 dans plusieurs grandes villes de France et à l'étranger. Cette notion de tourisme solidaire et équitable devient un centre d'intérêt pour les opérateurs de tourisme en France et dans le reste du monde. Les sensibilisations répétées sur la dégradation de l'environnement à l'échelle planétaire et la volonté de tous de participer au progrès des pays d'accueil constituent les raisons principales de cet engouement pour le tourisme responsable.

Les 14, 15 et 16 octobre 2011 se tiendra à Bruxelles le 5ème Salon du Tourisme durable. Pour vous y rendre et séjourner à moindre coût, rien de mieux que de réserver chez l'habitant, une chambre d'hôtes ou un gite à Bruxelles le temps du Salon.

Et si vous ne savez où vous adresser, ne manquez pas de vous rendre sur a-Gites.com, site de location vacances qui proposent ses offres de particuliers depuis 2003.