L’évolution des ventes sur Internet a considérablement augmenté
Les nouvelles progressions de la vente sur Internet.

Fevad qui se trouve être le regroupement des sociétés de vente à distance se réjouit actuellement de l’évolution des achats sur Internet, progression qui ne semble pas devoir s'arrêter. En France, elles auraient augmenté de 43 % en un an. Pour obtenir ces chiffres, la Fevad s'est basée sur un panel de 31 grands sites Web, mais aussi sur les données fournies par les principaux prestataires de paiement (Atos Origin, Caisse Nationale des Caisses d'Epargne, Experian, Ogone et Pay Box) qui fédèrent à eux seuls 14 000 sites. Au cours des six premiers mois, ces plateformes de paiement ont enregistré 31 millions de transactions soit 172 000 par jour.

De plus il n’est pas facile de savoir si l'étude se base sur un périmètre constant car les prestataires de paiement recensent 30 % de sites en plus par rapport à 2005. Cela s'explique par la progression du commerce électronique, mais aussi par le succès rencontré par ces plateformes. Il y a quelques mois, l'association pour le commerce et les services en ligne (ACSEL) affichaient déjà des chiffres très bons, à peine moins optimistes.

Ainsi les ventes aux professionnels que l'on n'ose plus appeler  transactions BtoB  depuis l'écroulement des valeurs Internet sont celles qui connaissent la plus nette évolution avec une croissance de 36 % en seulement 6 mois.

Sur les 6 premiers mois de l’année 2006, la somme des ventes globales sur Internet s'élève à plus de 5,5 milliards d'euros ce qui veut dire que le solde annuel devrait donc logiquement dépasser les 10 milliards d'euros et si la croissance se maintient au même rythme, le chiffre pourrait même être de 12,5 milliards.

Dans le même sens le bilan fait en  fin septembre 2008 par l’e-commerce en France révèle une nouvelle progression des ventes de biens techniques et culturels et selon l’institut d’études, le chiffre d’affaires de ces ventes sur Internet devrait atteindre cette année 2,7 milliards d’euros et une part de marché en valeur de 10% pour noël. Il faut noter aussi que les produits les plus vendus restent très high tech et le pc portable reste le plus plébiscité, puis la télévision LCD ou encore l’appareil photo numérique compact.

Sur le marché des biens culturels comme les livres, la musique, les documentaires vidéos, les consoles de jeux etc ; ils sont  en croissance de 10%, Internet a cette année encore progressé plus vite que le marché et généré 25% de chiffre d’affaires additionnel en 2008. La part de marché d’Internet dépasse désormais les 6% sur les biens culturels.